Mercenaires guerroyant sur Lily depuis 1120 jours.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Compte-rendu] Macabre soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rarax
Maître mercenaire : soiffard assoifé, chevalier à l'épée rouillée
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Personnages et classes : : Rarax (Iop)
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde : : Black Fang

MessageSujet: [Compte-rendu] Macabre soirée   Sam 09 Mai 2015, 19:22

[Compte-rendu de la soirée RP "Macabre soirée" organisée par le clan des Clés du Valhall le samedi deux mai 2015 à partir de 21h30.]


Réunis pour diverses raisons - l'une pour visiter la dépouille de son oncle, l'autre en quête de quiétude, par exemple - plusieurs aventuriers se rencontrèrent au phénix du cimetière de Brâkmar en cette nuit du deux maisial 645. Là, ils se firent rapidement interpeller par le fossoyeur du cimetière, un certain Artahim...





Artahim s'inquiétait d'un tel attroupement dans le cimetière et voulait vérifier que les visiteurs ne troublaient pas la quiétude des lieux. Ils entretint donc discussion avec eux et les aventuriers furent vite troublés par la bizarrerie du fossoyeur, étrange Zobal parlant à lui-même à la première personne du pluriel (ce qui avait l'air d'agacer quelque peu Grieg) et déblatérant sur sa passion pour l'enterrement de cadavres. Cercéis et Fukushuu l'avaient toutefois déjà rencontré à plusieurs reprises, au cours de leurs aventures respectives et n'en étaient donc guère étonnés.

Et alors qu'ils discutaient, les aventuriers entendaient une terrible plainte au loin : "Aswaaaaaf !"...





Le cri venait d'un peu plus au sud. Les aventuriers firent donc quelques mètres dans cette direction et en trouvèrent l'origine : un fantôme de Pandawa errant qui ne cessait de répéter d'un air malheureux "Aswaaaf !". Les aventuriers, intrigués, l'interrogèrent et le fantôme leur expliqua qu'il avait terriblement soif alors les aventuriers tentèrent de lui offrir à boire mais le Pandawa, triste, répondit que sous cette forme éthérée, il ne pouvait plus boire. Il raconta aux aventuriers qu'il avait vécu il y a 200 ou 300 ans de ça et que c'était un aventurier Pandawa qui avait fait voyage jusqu'en Amakna où il s'était enrôlé dans les rangs de Brâkmar. Il expliqua qu'il mourut d'une honteuse façon et qu'il suppose que la déesse Pandawa l'a ainsi condamné à errer dans le cimetière, sans possibilité de rejoindre l'Externam ni de ne plus jamais boire la moindre goutte de quelque boisson pour l'éternité, ce qui était un châtiment terrible pour le Pandawa qu'il était. Cédant aux questions des aventuriers, le Pandawa finit par avouer honteusement qu'il était mort d'avoir trop bu... Alors les aventuriers eurent pitié et voulurent l'aider, ce qui alimenta les réticences du disciple de Pandawa Skesword qui était perplexe à l'idée d'aller à l'encontre de la décision de la déesse.

Mais Artahim coupa là les interrogations en insistant sur le fait que celui qu'il appelait "Aswaf" en raison de ce mot qu'il ne cesse de répéter devait absolument rejoindre sa tombe : Artahim n'aimait pas les revenants et Aswaf, las, concéda à suivre Artahim en disant aux aventuriers qu'ils ne pouvaient rien pour lui et qu'il ne fallait pas en vouloir à Artahim qui était le meilleur fossoyeur qu'il connût...






Mais les aventuriers, têtus, suivirent tout de même Artahim et Aswaf jusqu'à sa tombe. Ils insistèrent pour l'aider et Cercéis tenta un rituel qui ne marcha toutefois pas. Alors chacun réfléchit à comment faire pour aider le spectre et l'on proposa d'emmener Aswaf à Pandala, qui semblait beaucoup lui manquer, car peut-être était-ce là qu'il pourrait retrouver le repos... Aswaf était surpris par l'entreprise car il n'y avait jamais songé... Mais il se demandait comment ils feraient pour rejoindre l'île, à moins qu'ils aient un navire et des navigateurs qui connaissent la route jusqu'à Pandala... Les aventuriers, surpris, entamèrent donc de lui expliquer les nombreux changements qu'il eût depuis sa mort.

Aswaf restait tout de même sceptique et insista sur le fait que le voyage serait long, lui qui ne peut prendre ni Zaap ni potion. Alors Fukushuu et Cercéis se rendirent directement à Pandala enquêter sur l'affaire.







Fukushuu et Cercéis se rendirent donc à la statue de la déesse où ils hélèrent un garde Pandawa qui se chargeait de la sécurité et du bon fonctionnement du port. Ils se jetèrent sur lui et lui posèrent plein de questions pour savoir s'il connaissait un moyen pour rompre la malédiction d'Aswaf ou s'il pouvait les rediriger vers quelqu'un qui en saurait quelque chose. Mais le garde indiqua qu'il n'en savait rien et qu'un samedi soir, aucun sage ne les recevrait à Pandala. Outre, il avait une ronde à finir et il planta là la Iop et la Steamer qui, déçus, retournèrent au cimetière, ne voyant pas où mener l'enquête ici...


Ils firent un rapport aux aventuriers qui réfléchissaient à une autre solution pour aider le pauvre Aswaf. Alors Artahim finit par lâcher qu'il avait entendu parler d'armes tuant les fantômes. Les aventuriers le harcelèrent-alors de questions et Artahim révéla qu'il avait entendu parler auprès des miliciens d'un certain Meshuggah, un grand guerrier Osamodas qui possédait une telle arme. Selon les dires, le bougre passait souvent ses soirées à la taverne de Djaul.





Et c'est en effet là que les aventuriers trouvèrent le fameux Meshuggah beuglant à qui mieux mieux dans la taverne, quémandant pintes sur pintes avalées goulument d'une traite et pestant qu'on lui ait volé son arme... Si quelques aventuriers, notamment Fukushuu, désespèrent d'un tel spectacle d'ivrognerie et de barbarie, Grieg entreprit d'entamer conversation avec Meshuggah qui apprécia vite le Zobal en qui il trouvait visiblement un agréable compagnon de beuveries.

Cercéis se joint à eux et Meshuggah leur expliqua, toujours hurlant à moitié, comment un scélérat lui vola sa terrible faux de combat alors qu'il terrassait quelque créature à mains nues dans l'arène. Meshuggah louait l'audace et l'habileté du voleur et voulait le lui en féliciter.... avant de le détruire, car Meshuggah adorait détruire. Grieg et Cercéis lui proposèrent alors de l'aider à retrouver le voleur et Meshuggah utilisa le flair qu'il a su développer au contact des bouftous pour guider l'équipée sur les traces du voleur...





Ils retrouvèrent finalement le voleur à l'hôtel de vente des forgerons où il tentait de revendre la faux. Après un léger dialogue quelque peu brutal, Meshuggah, magnanime, laissa aux aventuriers le soin de terrasser le voleur pour le punir, ce qu'ils firent avec joie et rejoints par Ultimatess qui passait par-là. Suite à cela, Grieg demanda pour les aventuriers si l'Osamodas pouvait leur prêter un instant la faux ou les accompagner pour terrasser Aswaf. Mais Meshuggah, content d'avoir passé une sympathique soirée et pour remercier l'aide des aventuriers offrit la faux à Grieg qui retourna avec les autres jusqu'à Aswaf pour mettre fin à son tourment...


C'est ainsi que finit cette soirée. Tout le monde rentra chez eux et le cimetière regagna sa quiétude d'antan, ce qui n'était pas pour soulager Artahim...



Les Clés du Valhall.


_________________
"When night falls
She cloaks the world
In impenetrable darkness.
A chill rises
From the soil
And contaminates the air
Suddenly...
Life has new meaning."

Dunkelheit, Burzum (Filosofem, 1996).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cles-du-valhall.forumactif.org
 
[Compte-rendu] Macabre soirée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu salon IFTM Top Résa
» Compte rendu de la soirée RETRO-GAMING au XBOX LOFT (Paris)
» Compte rendu 1ère Campagne Aronis
» Compte rendu de bataille apocalypse montpellier à 21 000 pts
» Champs de bataille compte rendu de partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clés du Valhall :: Les Clés du Valhall :: Panneau d'affichage-
Sauter vers: