Mercenaires guerroyant sur Lily depuis 1081 jours.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vie de Rarax Ergeroth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rarax
Maître mercenaire : soiffard assoifé, chevalier à l'épée rouillée
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Personnages et classes : : Rarax (Iop)
Niveau:
200/200  (200/200)
Guilde : : Black Fang

MessageSujet: Vie de Rarax Ergeroth   Lun 23 Nov 2015, 03:27

Avant-propos :


Ici sera narrée dans les grandes lignes l'histoire et la vie de mon personnage principal, Rarax, Iop de son état.

L'ancien texte ne me satisfaisant plus, le trouvant par certains aspects mal écrit, accordant trop d'importance à des détails scénaristiques futiles et voulant changer certains aspects du background de Rarax, je décide de le recommencer ce qui, par la même occasion, me permettra d'approfondir et de revenir sur certains points.

Espérant, à la mesure de mes maigres capacités de conteur, transmettre ici drame, épique, poésie, ténèbres et lumières, laideur et beauté, le tout baignant dans un ton romantique à mi-chemin entre conte fantastique et texte mythologique typé haut moyen-âge/Tolkien, j'espère que le texte saura vous plaire et vous séduire !


Si d'aventure vous souhaitez émettre une remarque, une critique ou un simple commentaire : c'est par ici : http://forum.dofus.com/fr/1180-livre-bwork-mage/2115726-commentaires-vie-rarax-ergeroth
Je serais très heureux de vous lire et de vous répondre, quelque soit la teneur des remarques !

Bonne lecture à vous !



***


Origines et enfance.



Aussi loin que la mémoire porte, le nom d'Ergeroth apparaît pour la première fois lorsque l'illustre ancêtre de cette lignée, Évorem, rejoignit parmi les premiers la sombre cité de Brâkmar dès sa construction en l'an 24. L'on dit de lui que c'était un preux parmi les preux et qu'il combattait vaillamment. C'était, raconte-t-on, un homme qu'on admirait dans la Brâkmar naissante, qu'il était charismatique et puissant, qu'il était le plus fidèle serviteur des démons à cette époque. Mais si grand fut-il, Évorem mourut les armes à la main au cours de la terrible Aurore Pourpre, en 26. Sa gloire n'en fut pourtant pas si brève, car son fils Éodric poursuivit son œuvre et installa sa famille parmi les plus importantes de la cité, jusqu'à tant qu'elle ne fut pas ruinée, comme on le sait, en 135.

Mais la ruine des cités ne marqua pas la fin des Ergeroth car un second illustre ancêtre refit surface deux siècles plus tard, en 325, lorsque le village de Gisgoul fut bâti par les adorateurs de Rushu se réunissant à nouveau. Et parmi eux répondit aussitôt à l'appel démoniaque Ligemrom Ergeroth, « la noire épée » comme on l'appelait. Tout comme son ancêtre, il était parmi les plus fidèles serviteurs de Rushu car la tradition démoniaque avait été perpétuée secrètement au sein de sa lignée, de la ruine des cités jusqu'à ce jour. Il aida grandement à la construction et à l'aménagement du village mais hélas, Bonta ne resta guère de temps sans agir et une armée commandée par Katar fut envoyée pour piller et détruire Gisgoul. Comme on le sait, c'est à cette occasion que le grand Hyrkul tomba, et ce fut une grande perte pour Brâkmar. Le village fut anéanti et sa population massacrée. Mais Ligemrom et dix autres braves réussirent à sauver leurs familles et réchappèrent au massacre. Tous les hommes qui étaient parmi eux bouillonnaient de colère et en appelaient à la vengeance sacrée. Ils firent donc ensemble un serment : qu'aucun d'eux ni leurs descendants n'auraient de répit tant que Brâkmar ne fut vengée. C'est ainsi que naquit la Compagnie Sombre et que commença sa longue vie d'errance. L'on dit que la rancœur donna aux onze compagnons originels une vie longue et âpre et ils commirent bien des méfaits à l'encontre de la cité blanche où Ligemrom put se démarquer de part sa bravoure. Mais si longue leur vie fut-elle, elle ne leur suffit pas à accomplir leur dessein. Alors leur terrible charge fut transmise à leurs descendants, puis aux descendants de leurs descendants. Ainsi à Ligemrom succéda Ulfrand et à Ulfrand succéda Eudric. Puis la Compagnie Sombre, après une longue et pénible errance, se dispersa et fut dissoute.

C'est ainsi qu'Eudric Ergeroth, dans son vieil âge, échut au sud d'Amakna, non loin de la plaine des Scarafeuilles, au bord de la mer. L'on dit qu'il trouva en ce lieu un apaisement qui lui fit oublier le lourd fardeau de sa lignée et lui et sa femme y finirent leur vie heureux, jusqu'à ce que la maladie n'emporte Eudric à l'âge avancé, dit-on, de 93 ans. Les Ergeroth perdurèrent toutefois et s'attachèrent à cette terre dont ils ne bougèrent plus jusque longtemps plus tard. Le culte et les traditions brâkmariennes continuèrent à se transmettre de générations en générations mais la vie douce et paisible que les Ergeroth vécurent leur fit oublier le serment de Ligemrom et les éloignèrent un temps des démons.

C'est lors que Raxis et Elsia Ergeroth eurent le 22 Septange 616, au dernier jour de l'été, un second fils qu'ils nommèrent Raxaric. On lui donnait le surnom de Rarax et il perdura tant il s'adaptait bien à son caractère : fougueux, intrépide, toujours prêt à se lancer dans quelque aventure, Rarax était un bel enfant plein de vie et d'énergie. Il était roux de cheveux et avait le teint particulièrement blanc. Ni très grand sans être petit, il était svelte et élancé. Il était tant querelleur et prompt au combat que diplomate et pacifique. Esthète, il se laissait facilement aller à de longues rêvasseries qui le conduisaient jusqu'où l'imagination pouvait porter. Il aimait ce qui était beau et s'éprit assez tôt de littérature (sans aucun doute car sa mère travaillait dans la bibliothèque du village). Plus que tout, il aimait les récits que l'on faisait des siècles passés et il acquit très tôt en la matière une certaine érudition. A n'en point douter, la personnalité de Rarax était curieusement pleine de contradictions.

Il avait un frère aîné du nom de Lédovec et une petite sœur appelée Liswinthe. C'est Lédovec qui fut initié très tôt à l'art de la bijouterie pour reprendre l'atelier de son père. Rarax n'y montrant ni de très grandes aptitudes, ni un grand intérêt, il fut décidé qu'il ne partagerait pas avec son frère l'affaire paternelle et fut plutôt enseigné à l'art de la chasse puis de la boucherie auprès du maître Rétémed. C'est ainsi que commença la vie de Rarax Ergeroth, une vie qui semblait promettre un avenir aussi paisible que ses ancêtres depuis Eudric. Mais c'était sans compter les tragiques événements qui se profilaient...

_________________
"When night falls
She cloaks the world
In impenetrable darkness.
A chill rises
From the soil
And contaminates the air
Suddenly...
Life has new meaning."

Dunkelheit, Burzum (Filosofem, 1996).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cles-du-valhall.forumactif.org
 
Vie de Rarax Ergeroth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Clés du Valhall :: Bibliothèque :: Haut-faits et histoires diverses-
Sauter vers: